Chien yorkshire


Comme son nom l’indique, le chien Yorkshire vient de la region éponyme d’Angleterre, près de Manchester. Très populaire, le chien Yorkshire affiche des caractéristiques physiques reconnaissables entre toutes, et un caractère facile à vivre.


 

Le chien Yorkshire existe vraisemblablement depuis plusieurs siècles. Ses ancêtres sont des chiens terriers – comme lui – amenés par des ouvriers écossais au chômage dans la région du Yorkshire. Les terriers avaient alors une double fonction : protéger leurs maîtres des nuisibles tels que les rats ou les renards, et les aider à braconner pour subsister. Les ancêtres du chien Yorkshire étaient systématiquement de petite taille, car ils devaient pouvoir tenir dans une poche pour sortir accomplir leur tâche puis, aussitôt, être cachés.

 

Afin d’obtenir systématiquement des individus de petite taille, les ouvriers écossais entreprirent de réaliser des croisements entre les individus les plus petits : le chien Yorkshire doit sa taille à une réelle volonté. Parmi les prédécesseurs du chien Yorkshire, on a l’habitude de citer le nom d’un mâle, Old Crab, et celui d’une femelle, Kitty, mais il y eut vraisemblablement un plus grand nombre d’individus à la base de cette race.

 

Aujourd’hui, le chien Yorkshire est présent dans le monde entier. Il est aisément reconnaissable à sa taille, mais aussi à son poil, qui est un mélange de feu et de bleu. Le chien Yorkshire moderne mesure entre 20 et 24 centimètres, et pèse jusqu’à 3 kilos. Son poil est long et partagé en raie sur tout le long du corps. Comme beaucoup de ses congénères de petite taille, le chien Yorkshire est loin d’être timide et fait preuve d’un très grand dynamisme, ce qui ne l’empêche pas, par ailleurs, d’être extrêmement attaché à ses maîtres.