Chiens yorkshire


Malgré leur très petite taille, les chiens yorkshire ne se laissent pas intimider facilement et pour cause : leur histoire n’est pas celle d’un chien de salon ! Si les chiens yorkshire existent aujourd’hui, ils sont certes le fruit de croisements génétiques mais pas pour l’agrément : ils ont été créés pour le braconnage !


 

Les chiens yorkshire doivent leur nom à la région d’Angleterre qui les a vu naître : le Yorkshire. A l’époque, des ouvriers écossais en quête de travail arrivaient en masse sur le territoire. Mais ils ne venaient pas les mains vides : ils apportaient avec eux des chiens de type terrier, caractérisés par leur petite taille. Ces animaux, ancêtres des chiens yorkshire, avaient officiellement pour fonction de protéger les ouvriers et leurs maisons contre les nuisibles de toutes espèces, mais, en sous-main, ils étaient aussi exploités pour braconner…

 

Afin de limiter les prises de risques, les ouvriers écossais se mirent à sélectionner les individus les plus petits pour la reproduction : les chiens yorkshire sont le fruit de ces expériences. Grâce à une taille moyenne comprise entre 20 et 24 centimètres, les chiens yorkshire pouvaient tenir dans une poche et être promptement cachés en cas de besoin !

 

Aujourd’hui, les chiens yorkshire ont largement rompu avec leurs origines. Ils sont désormais des chiens très appréciés pour la compagnie et nombreux sont les individus de cette race qui participent à des salons de beauté. Mais les chiens yorkshire conservent de leur passé un caractère très affirmé et un courage qui en font des chiens très attachants pour leurs maîtres, et finalement très éloignés de l’image de « chiens de salon » qui peut parfois leur coller à la peau.