Chiot dalmatien


Le chiot dalmatien est originaire de Croatie, son nom faisant référence à la zone littorale de ce pays. Rendu célèbre par le dessin animé de Walt Disney, les 101 dalmatiens, le chiot dalmatien présente une robe reconnaissable entre toutes, d’un blanc pur orné de taches noires ou marrons.


 

Le chiot dalmatien a besoin d’énormément d’exercice. C’est d’ailleurs cette vitalité associée à une robustesse impressionnante, qui en font le chien par excellence de sports canins tels que l’agility (parcours d’obstacle), le cani-cross (course pour chiens) ou l’obé rythmée (chorégraphie canine) ! Bien loin de considérer ces activités comme des corvées, le chiot dalmatien s’en délecte car elles sont pour lui l’occasion de se dépenser tout en passant du temps avec son maître.

 

Le chiot dalmatien est en effet enclin à développer une belle relation de complicité avec son maître. Gai et joueur, le dalmatien est un chien très intelligent, vif et rapide dans sa compréhension des choses et des situations. Sa vivacité d’esprit même en fait un chien délicat à dresser. Le chiot dalmatien, pour pouvoir s’épanouir pleinement, a en effet besoin de recevoir un dressage ferme, mais sans brutalité : une trop grande dureté ruinerait définitivement la relation de confiance et de tendresse qui ne demande qu’à se développer chez ce chien.

 

A l’âge adulte, le chiot dalmatien atteint une taille qui peut aller de 54 à 61 centimètres. Doté d’un corps aux lignes très racées, ce chien doit rester fin. Sur son pelage, les taches doivent être marquées mais ni trop nombreuses ni trop rares. Il faut savoir que la robe d’un dalmatien évolue avec le temps. Au niveau des couleurs, il n’en existe que deux pour le chiot dalmatien : taches noires sur fond blanc, ou marron clair (« foie ») sur fond blanc.