Chiot westie


Le nom complet du chiot westie est « west highland white terrier ». Le chiot westie a été rendu célèbre par différentes marques qui ont exploitée son allure sympathique pour la promotion de leurs produits.


 

Comme son nom officiel l’indique, le chiot westie est toujours blanc. Son poil mi-long (5 centimètres) est légèrement ondulé et doublé d’un sous-poil très doux et bien épais. Sa longue queue, de 12 à 15 centimètres, est portée toute droite. Parmi les ancêtres du chiot westie, on a coutume de citer le cairn terrier, et, plus rarement, le bichon maltais.

 

Le chiot westie appartient au groupe des terriers. Il est en effet très doué pour s’attaquer aux nuisibles de toutes sortes (rats, souris, taupes etc.). Doté d’une grande vitalité, ce chien intelligent a besoin de faire beaucoup d’exercice et s’accommode mal de la vie en appartement. Le chiot westie est, pour les amateurs de course à pied, le compagnon idéal !

 

Le chiot westie est un animal de compagnie très agréable, avec les adultes comme avec les enfants. Son caractère têtu et plutôt dominateur nécessite un dressage rigoureux. Ce n’est pas un chien qui se distinguera par son obéissance, même s’il a été dressé correctement : il est d’un tempérament plutôt frondeur et sait se montrer rusé ! Ce chien a une belle espérance de vie et il pourra facilement atteindre les 16 ou 17 ans. Très robuste, le chiot westie n’est pas un bon client pour les vétérinaires, bien qu’il puisse présenter des allergies cutanées fréquentes puis, à partir de l’âge de 7 ans, des problèmes de poil gras, réglés par une application hebdomadaire de shampooing à la chlorhexidine.